La Moissanite, une splendide alternative éthique et abordable au diamant

La Moissanite: une pierre née d’une étoile puis recréée en qualité gemme

En 1904, le chimiste français Henri Moissan découvre à l’état naturel ce qu’il identifie comme des petits cristaux de carbure de silicium, dans la météorite de Canyon Diablo, tombée en Arizona il y a environ 50 000 ans… C’est à lui que le carbure de silicium cristallin naturel doit son nom: la Moissanite. La Moissanite étant inexploitable du fait de sa rareté dans la nature, elle a été recréée en laboratoire selon un processus de production thermique breveté à l’origine par Charles & Colvard. C’est ainsi que dans les années 80 ont été créés, à l’échelle industrielle, les premiers cristaux de carbure de silicium de synthèse de grande taille.

Pour les passionnés d’exactitude historique et de chimie, voici un lien intéressant: http://www.crg-dug.fr/Moissanite_carbure_de_silicium.html

Moissanite vs Diamond vs Cubic Zirconium

Eclat Moissanite
Si vous cherchez sur le net des infos sur la Moissanite, ne soyez pas surpris de tomber sur des sites de joailliers qui vous proposent de très belles pierres semblables à des diamants à des prix bien plus abordables. Il s’agit en fait de cristaux de carbure de silicium de synthèse, très purs, et dont l’éclat et la blancheur peuvent encore être améliorés par divers procédés.

Pour des raisons commerciales évidentes (« Chérie, je t’offre une bague en carbure de silicium »), ces cristaux de SiC de synthèse ont été renommés « Moissanites » du nom du chimiste Henri Moissan. C’est tout de même plus classe. Mais ces pierres de haute technologie sont bien produites de manière artificielle, et c’est tant mieux : si elles séduisent le monde, on peut presque se prendre à rêver de la fin des « blood diamonds ».

La Moissanite a de nombreuses qualités

Les cristaux de carbure de silicium possèdent en effet un indice de réfraction de la lumière plus élevé que celui du diamant (2.55 contre 2.42) et bien meilleur que celui de l’oxyde de zirconium (2.12). Cet indice quantifie notamment la capacité à disperser la lumière, qui est responsable de l’éclat d’une pierre. La dureté de ces cristaux est de l’ordre de celle du corindon, soit 9,25 sur l’échelle de Mohs mais peut parfois rayer le diamant (soit plus de 10 sur l’échelle de Mohs).

La Moissanite a des propriétés de résistance à la chaleur supérieures à de nombreuses autres pierres. Sa substance d’une très grande stabilité peut être sertie dans l’or en fusion, rendant plus facile le travail du sertissage et permettant des créations innovantes. La Moissanite est moins susceptible de subir de dommages par la chaleur au cours de réparation de bijoux car elle résiste à des températures extrêmes sans altération de couleur ni de composition.

  • Une brillance et une dispersion supérieures à celles du diamant,
  • Un lustre supérieur à celui des pierres précieuses,
  • Une extrême résistance aux rayures et une et une résistance exceptionnelle à la chaleur,
  • Tout cela à une fraction du prix du diamant…

Il existe actuellement trois qualités de Moissanite. Pour vos créations sur mesure, Cameleor vous recommande la qualité « FOREVER ONE™ », associée à la couleur la plus parfaite du diamant: D/E /F et« FOREVER BRILLIANT™ » , la Moissanite jusqu’à 4 tons plus blanche que la Moissanite classique.

Pour information, la densité de la Moissanite (3,21) étant légèrement inférieure à celle du diamant (3,52), le caratage lié à la dimension des pierres doit être adapté…  nous parlons de DEW ou de Diamond Equivalent Weight.

De part ses propriétés et son prix, le carbure de silicium pur est donc un substitut idéal au diamant.

les-trois-qualites-de-moissanite

 Sources: Wikipedia et http://sciencetonnante.wordpress.com/